Running Mouchou

Preparation Marathon des Sables

 

 

Preparation Marathon Des Sables :

 

Voici en vrac toutes les infos que j’ai trouvé sur internet pour préparer le Marathon des Sables. Il s’agit juste d’une compilation de toutes les infos, à chacun après de faire son choix en fonction de ses préférences techniques, de son budget,…  C’est un peu en vrac (et j’ai pas toujours pu retrouvé la ref d’où j’ai récupéré l’info… mais je suis preneur si vous l’avez !) mais je pense que ça pourra aider certains, en tout cas moi je me suis basé la dessus :

 

Choix des Chaussures pour le Marathon des Sables :

 

Prendre 1 à 2 tailles au dessus.  

Toutes les chaussures que j’ai trouvé de finishers du MDS :

XT Salomon Wings

XT Salomon Hawk

Salomon XR CrossMax

New Balance M1100 Marathon des Sables

INOV-8 FLYROC 310

Mafate (Hoka)

Asics Trabuco

Asics Eagle II

Brooks Cascadia

 

Mon choix : Brooks Cascadia 7. Je n’avais jamais couru en Brooks donc j’étais un peu hésitant, mais après les avoir essayées, je suis ravi : ce sont de vrais chaussons et je viens même d’en acheter une deuxième paire !

 

Free shipping on $75+

BrooksRunning.com

  

 

Choix des Chaussettes pour le Marathon des Sables:

 

Chaussettes trail Xsocks

Run Speed Metal XSocks

 

 

Choix des Guetres pour le Marathon des Sables:

 

Guêtres RAID Lafuma

Guêtres MDS new Balance

Guêtres désert ACC041

Guêtres Raid lights : 2 types de guêtres différentes

 

Plutôt faire coudre les guêtres sur la semelle car avec la chaleur du Sahara le collage peut parfois se décoller.

Attention, les guêtres risquent de se décoller donc prendre de quoi les recoudre durant la course.

 

 

Choix du Matelas pour le Marathon des Sables:

 

Trouvé sur le net, mais je ne me rappelle plus exactement où,  je crois que c’est sur un forum  http://bledrunner.forumactif.com  (si quelqu’un peut me fournir la ref exacte je l’ajouterai avec plaisir) :

-           “Le choix du matériel est toujours une histoire de compromis entre le poids et le confort. Le matelas est élément indispensable à mon avis mais certains en font l'économie, nous avons donc plusieurs options.

• Pas de matelas un peu hard, surtout s’il reste des cailloux sous le tapis sol et aussi le matin à 6h quand il faut sortir de la tente car YaLa,YaLa,
• Un bon compromis, un matelas de mousse (type tapis de gym ou type Therm a rest) entier ou découpé juste pour le haut du corps, (150g à 250g)
• Beaucoup plus lourd et plus cher, un matelas autogonflant (type Therm a rest ) , l’année dernière j’ai testé le Therm a rest Prolite 3 Short 119cmx51cmx2,5cm (370g) vraiment super.”

-          Thermarest Néo Air (370g en 168 cm)

-          “Un tapis de gym avec un coté metallisé,le couper des 2 cotés . Il ne pesera que 80g et je dors finalement aussi bien dessus que sur l’autogonflable et autodechirable que j ai eu l’an passé”

-          - Thermarest Prolite S en 119 cm, sur la fiche du produit ils annoncent 310 g: http://www.sportshop.fr/fr/product/show/9346029-0904/thermarest-prolite-s-01809

 

 

« Le tapis de sol assure un bonne isolation entre le sol et le dormeur. Néanmoins il est encombrant et a une trop grande prise au vent sur le sac à dos. La couverture de survie servira donc de tapis de sol... »

« Tapis de sol : épaule, hanche 2 morceaux de 60g »

 

Attention aux crevaisons des matelas gonflables !!!

 

 

Choix du Duvet pour le Marathon des Sables:

 

Info provenant du forum http://bledrunner.forumactif.com :

« Le tout premier critère à prendre en compte dans le choix de votre duvet, il doit avoir une température de confort minimum de 5°C, second critère il doit faire si possible moins de 1 kg .
La majorité d’entre nous disposons du :
• XP 500 Millet (450g) : incontestablement c'était le meilleur rapport poids, température, confort.
Mais le modèle a disparu de la gamme Millet et semble être remplacé par le XP 750 Millet (750g)
Autrement, il existe aussi la marque Free Time avec le modèle :
• Free Time MicroPak 800D budget 80 Euros
Voici le lien pour consulter la fiche http://www.freetime-fr.com/saccouchage_fiches/micropak800d.php »

CATEGORIE"GRAND FROID" donc "MORE EXPANSIVE"

BOULDER 300 warm 165€ confort 5 ° extreme 0° 15x21 665g
LAFUMA 600 light 99 € confort11° extreme 5° 13x28 620g


CATEGORIE "SUFFISANT AUX SABLES"

Lafuma extreme 600 50€ confort 16° 25x12 560g
LAFUMA 650 PRO 70 € confort 7° extreme 7° 25x12 650g
MILLET XP 750 75€ confort 4° 15x12 750g


WARM'N LIGHT 800 DOWN (LAFUMA) Poids : 840g - Température de confort : 2 à 6°C - Garnissage : duvet d'oie

http://www.expe.fr/catalogue-sport/couchage/sacs-de-couchage-en-duvet-ultralite-down-150-c1_22_24-p4569.html

http://www.expe.fr/catalogue-sport/couchage/sacs-de-couchage-en-duvet-sac-de-couchage-boulder-300-c1_22_24-p75.html

 

Mon choix de duvet pour le Marathon des Sables :  MILLET BAIKAL 750 du vieux campeur à 75 euros.

 

 

 

Choix du Sac a dos pour le Marathon des Sables:

 

Poids sac concurents : 8kg, 8kg, 9,5kg, 9,5kg, 9kg, 7,6kg , 8.5kg, 12kg, 9kg, 8kg , 10kg, 7.5kg,… donc en gros entre 7,5 et 10kg. Certains préconisent de rester entre 7 et 8,5 kg pour pouvoir courir.

-          Sac Olmo raid light

-          RAIDLIGHT RUNNER 30 - sac conçu spécialement pour la course à pied - 30 L - Ultra léger 490g - Dos et bretelles moussés - Poches sur la ceinture - 2 poches filé sur les côtés

-          Sac à dos Raid Light Evolution 2

Sac : entre 600-800g + prévoir pour attacher 2 gourdes sur les bretelles ou utiliser une poche devant pour équilibrer le poids.  

 

Lampes pour le Marathon des Sables:

 

Lampe frontale petzl tikka plus 2 

Lampe frontale Black Diamond Spot LED 

Mon choix de lampe frontale pour le marathon des sables : TIKKA 2 XP E99 (vieux campeur)

 

Habits pour le Marathon des Sables:

 

Liste de tout le matos qui s’est retrouvé un jour dans le sac d’un finisher du MDS (faites votre trie !) :

 

Matos obligatoire (liste fourni par l’organisation) +  :

 

Maillot Xbionic Fennec

Cuissard court Xbionic Fennec,

Manchon Xbionic,

Casquette saharienne Salomon,

Lunettes Oakley Polarized

Collant long Xbionic

Tshirt manche longue Take it easy

2 bidons 700ml raid light

Casquette  

Tshirt course 

Lunettes soleil  

Buff 

Cuissard/short 

Chaussures 

Mini-guetres 

Chaussettes 

Caleçon 

Micropolaire / Tshirt long 

Tshit court bivouac

Chaussaure bivouac 

Collant bivouac 

Bout de tapis de sol

Bricolage (ficelle, aiguille et fil colle…)

Casserole 500 ml 

Cuiller

Appareil photo numérique 

Mouchoirs papier  

Dentifrice et brosse à dent  

Lingettes 

Seringue pour ampoules  

Elastoplast  

Chaussette recup 

Creme solaire 

Stick levre

Nok

Sweat polaire léger Décathlon- Bas de pyjama en coton - Maillot à manches longues en coton - 2 paires de chaussettes

Maillot manche longue THERMIC

Panthalon en tyvek raidlight

Veste tyvek raidlight

Coussin gonflable ultrlight quechua

Casserole 25cl alu decathlon

Booster / chaussettes recup

Short pour bivouac / tshirt court bivouac / maillot long kalenji

Cuilliere spork : 10g

Lacer de rechange ? (peut aussi de ficelle si besoin ??)

Micropolaire + collant de recup pour dormir

Imodium , pansement Compeed ou URGO, Maalox à croquer, Sportétine 2 tubes, Paracétamol 1g, Antistax, Eosine + 10 coton tige pour l’etaller , betadine, pansements, compeed,  Cotton tige & seringues , compresses, myolastan, voltaren, paracetamol, doliprane, ,elektrolyt, motilium, fixomul stretch, antiseptique biseptine, smecta, spasfon, motillium, débridat, ercefuril, imodium, elastoplaste

Rechaud a pastille d’alcool / ou juste les pastilles et se servir de cailloux pour pauser sa casserole.

Strap sur épaules et tétons ?

Coussin pour dormir : sac du duvet rempli de fringue. Mais attention, s’il fait froid, on a plus rien a y mettre dedans. Attention, les coussins gonflables font parfois du bruit si on bouge beaucoup dessus.

 

 

Nourriture pour le Marathon des Sables / Alimentation pour le Marathon des Sables:

 

« Un régime semi-dissocié avec peu d'apports glucidiques de J-6 à J-4 puis "remplissage des batteries glycogéniques" de J-3 à J-1. Mais attention aux problèmes liés au régime dissocié (empoisonnement acide de l’organisme,…) »

« Un aspect essentiel est de varier les apports, en incluant des apports " plaisirs " (peu nombreux mais bien répartis pendant l'étape) qui contiennent du sel tels que viande des grisons, petits morceaux de saucisson, biscuits apéritifs, noix de cajou, cacahuetes »

« Les apports glucidiques sont également variés : pâtes de fruits, barre de cereales, fruits secs apéritifs, nougat, etc. »

« Repartir la bouffe par journée en optimisant l’encombrement et le poids. Retirer les plats de leur emballage d’origine, et les mettre dans des sacs plastiques étiquetés, jour par jour (vous gagnez du poids). Reconditionner ses repas dans des sachets de congelations permet de gagner environ 500g et beaucoup de place dans le sac a dos. »

« Le matin avant la course 1 plat de pâtes, ou un petit déjeuner au choix et 2 pastilles de sel 1 heure avant la course : une boisson énergétique d’attente : Pendant la course Je varie toutes les heures par un gel, une nourriture salée et sucrée. Boisson énergétique (pas trop concentrée). Boire régulièrement par petite quantité. Arrivée et Récupération : Faire des étirements Boisson de récupération ou un potage. »

« Repas après la course : 1 plat chaud ou un taboulé qui se mange froid (pratique), 1dessert (salade de fruits, yaourt, etc …) Cacahuètes ou amandes salées sont les bienvenues l’après-midi. Le soir : 2 plats 1 dessert ou un potage mais la veille de la longue étape, ajouter 1 plat supplémentaire ainsi que le jour de repos. Pendant l’étape la plus longue, prévoir un taboulé ou un plat de pâtes supplémentaire si vous partez à midi, mangez salé et sucré, pensez au taboulé surtout si vous arrivez le soir très fatigué. »

 

« Un de mes coéquipiers m'a expliqué comment il procédait et quinze jours avant le départ m'a montré la manière de conditionner ses repas. Sa méthode consiste à transvaser les aliments en quantité souhaitée dans des sachets plastique sur le principe d'un sachet = un repas. J'ai adopté le même principe en ajoutant sur chaque sachet une petite étiquette où j'ai indiqué la quantité d'eau nécessaire pour la cuisson et le temps d'absorption de l'eau. Les sachets de petit déjeuner contenaient chacun environ 90 g de céréales, du lait en poudre et du cacao énergétique. Les sachets pour le déjeuner représentaient l'équivalent de 2 portions-repas, et ceux du dîner l'équivalent d'une portion et demie. J'ajoutais à chaque repas du pain d'épices ou une barre de céréales. Tout ceci a été parfait. J'ai tout de même eu une préférence pour le couscous et le hachis-parmentier qui m'ont régalée !!! »

 

« Apparemment on trouverait du bois dans le désert mais je préfère me passer de ramassage de bois et préserver mes jambes ! Réchaud ESBIT : extra-plat, réutilisable indéfiniment - Dimensions : 9.8 x 7.5 cm - Poids : 170 g avec 40 pastilles de combustible - Casserole CAO en aluminium de 11 cm de diamètre avec poële / couvercle - Contenance : 0.5 L - Poids : 90 g »

 

« Poids total pour la nourriture de 7 Kg (comprenant 800 g - 3000 Kcal de poudre pour boisson énergétique) »

Exemple 1:

-          Bouffe : 20.000 kcal

-          Bouffe : 4 a 6 barres / étapes. 17kcal pour 4,6kg

-          Bouffe 4kg

 

Exemple 2:

-7 barres muesli pour petit dej

-6 compotes Voyager  

- 6 taboulé voyager pour arrivé étape + 1 ou 2 taboulé voyager pour milieu étape longue 

- soir double plat pour préparer le lendemain (x6)

- 7 comprimé BION  + 7 sachets ACM20 (acides aminés branchés)  + doses hydrixir  + 20 barres  (3 / étapes normal et 5 pour étape longue) + 6 gels coup de fouet + 6 gels energy + amandes, fruits sec, mini saucisson

- Pastilles a diluer avec glucose + mineraux

 

Exemple 3:

Année 1 : -8 comprimés BION (0.7 cal / comprimé, 100% des AJR Vi A, B1, B2, B3, B4 etc…) + BCAA + 22 barres + 5 gels coups de fouet

Année 2 :

-30 dextroses (aptonia ou isostar) + 12 barres + 15 gels coup de fouet  + 12 spiruiline (3 / matin)

 

Prévoir autonomie alimentaire dès le départ en avion pour éviter les problèmes digestifs ??

« Attention pas manger que des glucides, manger equilibré. Et les proteines sont tres importantes pour conserver les muscles dans ce type d’epreuve. »

« Utiliser le fond des bouteilles en plastiques coupés pour manger : ça evite de gaspiller de l’eau a faire la vaisselle. »

« Poudre NutraPerf a diluer au ½ des doses conseillés »

« Prévoir bouffe du petit dej de la 1iere étape jusqu’a petit dej + course de la dernière étape. Ils conseillent 3 a 4.000 kcal / jour. »

« Petit dej calorique + collation toutes les 30min »

6 – 7 L d’eau / jour minimum

Complexe antioxydant

BCAA : Apport d'acides aminés sous forme de BCAA.

Spiruline

Malto : la veille des sorties longues

Noix de cajou pour les plaisirs salés.

 

Mon choix :

 

Voyager :

 

-          Muesli Pocket   x16   

-          Taboulé aux petites légumes  x13         

-          Repas Complet Hachis Parmentier  x3         

-          Repas Complet Pasta Bolognese  x3      

-          Hachi Parmentier Duo x3    

-          Pasta Bolognese Duo  x3     

-          Purée Jambon Duo  x2        

 

 

 

Nutratletic :

 

-          NutrAttente  x 7   

-          NutraPerf x 33   

-          NutraRecup x 13  

 

 

 

 

Preparation des pieds pour le Marathon des Sables:

 

« Tanage des pieds (a base par exemple d’acide picrique 2%, par ex. le matin ) qui doit s’accompagner de rehydratation  quotidienne (par ex. le soir :  creme NOK) »

 

« J'ai la chance de disposer d'un protocole de préparation des pieds que m'a soigneusement préparé un podologue de ma connaissance. Le traitement est établi sur une durée de 6 semaines. Il démarre avec un bain de pied quotidien pendant 8 jours dans une solution Formolée à 5% et se poursuit par un tannage quotidien des pieds durant 5 semaines avec une préparation à base d'acide picrique à 1%, accompagné d'une application de crème anti-échauffement. J'ai suivi le traitement à la lettre, ce qui m'a paru très contraignant au quotidien, mais ôh combien efficace. »

 

Conseils de Doc Trotter :

(http://www.darbaroud.com/index.php?option=com_content&view=article&id=239:mds-timing-n5&catid=100&Itemid=486&lang=fr)

 

La préparation des pieds : entre 5 et 60 jours. Le dénominateur commun de cette préparation est le tannage. Les crèmes antifrottements sont très efficaces, elles préparent bien l’épiderme et permettent un bon tannage (Podexine, Nok,..). Formol, acide picrique, acide salicylcique, benjoin, alcool, White-spirit, talc, henné, karité, curry, etc.

 

Le chaussage:

Toutes les chaussures ont toujours au moins une taille de plus que la normale, et le plus souvent deux tailles. La chaussure est toujours usagée.

 

Le pied en course

Prévenir l’apparition d’ampoules : HYGIENE – SECHAGE

 

HYGIENE

Dés l’arrivée, toilette des pieds indispensable. Quelques centilitres de votre eau sur un tissu feront l’affaire.Bien débarrasser le sable des commissures, et des pourtours unguéaux.

Il n’est pas recommandé de détremper le pied, encore moins de le plonger longtemps dans l’eau, de façon à ne pas fragiliser la peau et augmenter la macération.

SECHAGE

Faites sécher vos pieds, doigts de pieds en éventail au soleil (s’il en reste ?) et au vent (il y a en a toujours).

Faites sécher vos chaussettes et vos chaussures.

Ne marchez pas pieds nus, mais avec vos vieilles chaussettes de la veille qui sont sèches.

 

 

Plan entrainement pour le Marathon des Sables : ici !

“Un peu de vocabulaire pour la lecture des Road Books Marathon des Sables :

(Ref : http://www.takeiteasyraid.fr/2011/04/05/vocabulaire-marathon-des-sables.html)

Crevasse

Pas que dans les glaciers en montagne ; existe dans la roche des déserts – pareil !

Erg

Ce terme est habituellement donné à un désert qui est essentiellement constitué par des dunes, plus exactement de champs de dunes immobiles qui possèdent une partie superficielle qui est incessamment re-façonnée par le vent.

Fech-fech

Sorte de sable qu’on trouve dans le désert et qui a une consistance de farine : pas le top pour la course.

Herbe à chameaux

… ok, c’est du micro-détail ! Les chameaux, c’est en Asie Centrale. On devrait dire herbe à dromadaires. En tous cas, si herbe à cha-madaire = ce n’est pas une dune donc : c’est bien !

Jebel

Désigne une colline ou une montagne, terme souvent utilisé pour les noms de lieux en arabe.

Oued = « rivière » en arabe

Il s’agit de cours d’eau à régime hydrologique très irrégulier d’Afrique du Nord et des régions semi-désertiques. L’oued tire sa source des rares et fortes précipitations ; il est le plus souvent à sec, mais peut connaître des crues spectaculaires, avec d’énormes quantités de boue.

 

B = Bivouac
CP = CheckPoint
K = kilomètre »

 

 

 

Vrac :

 

Vérifier vaccination Tétanos et Polio (pas obligatoire mais vivement conseillé)

Prépa : mise en situation pour les conditions climatiques : Sauna

Séance de Hammam + recup en bassin d’eau de mer chauffé

Astuce : bien séparer le matos obligatoire dans une poche

Nuit : température environ de 5 degré

Prise de sel ( 20g / jour) pour éviter la déshydratation. Attention à l’hydratation : on perd 2L de sueur par heure en cas de grosses chaleurs.

Pensez aux boules Quilès pour le bruit et les ronfleurs ;-)

Attention : pieds gonflé + pansements = pieds rentrent pas dans chaussure !!!!

Les trainards du peloton sont suivit par les chameaux balais… j’espere les voir  J

Etape non-stop : laser vert pour indiquer la direction

« Pour rendre plus facile le port du sac, j'ai entrepris de faire quelques séances de musculation qui complètent les exercices hebdomadaires de stretching. Je travaille surtout le renforcement des lombaires, qui sont extrêmement et doublement sollicitées, sous l'effet conjugué de la course à pied et du poids du sac.

Je ne cours que deux entraînements par semaine avec le sac, afin d'éviter toute fatigue inutile. »

« Un petit coup d'oeil sur le déroulement d'une journée type excepté la Non Stop.

• 06H00 à 07H00
- Démontage bivouac par l'armada de locaux qui en quelques minutes déposent les tentes et plient les tapis.

- Petit-déjeuner autosuffisance alimentaire.

- Préparation de l'épreuve.
• 06H30 à 07H30
- Distribution de l’eau minérale au centre du camp (poste de contrôle obligatoire), eau à gérer précieusement jusqu'au CP1
• Entre 08H30 et 09H00
: Départ d’étape (sauf étape 82,2 km)
• A chaque poste de contrôle :
- Distribution d'eau (différente suivant les étapes)
- Pointage de la carte de contrôle
- Vérification de votre condition physique par le team médical et soins si nécessaire.
• Arrivée d'étape / Soir :

 - La petite tasse de thé Sultan et une seule.

 - Distribution de 4,5 l d’eau minérale. 

 - Soins des BOBOS soit seule ou à la clinique si plus de dégâts.

 - Dîner autosuffisance alimentaire.

 - Une petite toilette (dépoussiérage)

 - Dodo ! »

 

WebCam pour voir les arrivés des etapes en direct pour la famille et les amis.

-2H de décalage horaire par rapport a la France.

Voyage depuis Paris : 3h d’avion et 5h de bus jusqu'à Ouarzazate. Patrick et l’organisation nous attendent à la descente de l’avion avec le lunch et le Roadbook pour le trajet en bus.

Dès la première nuit : bivouac. Interdiction d’entrer dans le Bivouac Organisation.

Sous la tente : 8 coureurs / tentes. Retirer tous les petits cailloux sous le tapis de la tente pour dormir le mieux possible…

« Compte à rebours à 9h par Patrick Bauer, directeur de la course, sur le toit de son Land Rover avec le « Rock N’ Roll Train » d’AC/DC : l’hélico qui passe en rase motte au-dessus des 850 concurrents, l’ambiance est énorme !!! »

« Il est conseillé de courir au moins pendant 2 mois avec son sac à dos, afin de muscler les cuisses et les mollets, de s’habituer à la surcharge et afin de mieux pouvoir ajuster le sac à dos pour voir ou mettre le pansement de protection pendant la course. »

« J’ai très très mal géré/préparé mon alimentation de course. J’ai pris trop de barres sucrées en guise de repas, très caloriques, c’est vrai, mais rapidement (après 2 jours de course) indigestes et impossible à avaler avec la chaleur que nous avons eu.
Mes repas au bivouac n’étaient pas au top non plus. Ce que j’aurai du faire et que je ferais à mon prochain MDS : prendre beaucoup plus de « plaisir » salé, avoir un repas salé de fin de course,… »

 

 

Petites phrases pour mieux comprendre le Marathon des Sables :

 

"Tu vas vivre une super aventure..."
Karim Mosta " - 20 participations

"On paye pour en chier, mais vu ce qu’on en chie, c'est pas cher payé... "
Michel Bach "l'indien" - 20 participations également...

"Au MDS, arriver au bout c'est 70% de mental et 30% de capacité physique. Courir et enchaîner chaque jour des épreuves sur la douleur, ne voir que des infinis, rester concentrée, dans sa bulle, maintenir à l'esprit le « pourquoi je suis là » et prendre du plaisir en même temps, font partie d'un cocktail de capacités mentales qui permettent de se dépasser et d'aller au bout de l'aventure, au bout de soi.... Mon mental est ma réussite"
Lucile Bellotti 2ème féminine au MDS 2004 et 41ème au général


"A coup sûr, on se retrouve en paix avec soi lorsque l’on a été confronté au désert. Tous les écrits le disent. Mais seuls ceux qui en sont revenus sont en mesure d’écrire !"
Gerard.

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que l'on n'ose pas, c'est parce qu'on n'ose pas qu'elles semblent difficiles."
Benoit Laval - 3 participations

"...on est là pour en chier et on aime ça! le courage c'est pour ceux qui restent assis dans leur canapé c'est pas pour nous... nous c'est que du bonheur..."
Un participant du MDS 2008

"Quand tu mets les pieds dans ce type de course pour la première fois, l'inconnu vient toujours te perturber un peu. Personnellement, je sais que je suis capable de courir 100 kilomètres dans une journée en dépit des souffrances. Cependant, je n'ai pas à repartir le lendemain. Au Marathon des Sables, des lendemains il y en a 5  et il faut recharger la batterie chaque jour"
Christian

 

 " Je suis bluffé par les concurrents du Marathon des Sables. Ils arrivent détruits d’une étape et le lendemain ils partent au combat, à l’assaut de la nouvelle étape, malgré les ampoules, les brûlures et les entorses. Autant de raisons qui au quotidien nous pousserait a arrêter de courir deux ou trois jours. Ici non. Il faut aller au bout et point. Pas de question à se poser".
Philippe Remond (2 fois champion de France de Marathon; 5ème du MDS en 2007 pour sa 1ère participation)


"Impossible n'est rien qu'une excuse avancée par ceux qui trouvent plus simple de vivre dans le monde qui leur a été légué plutôt que de chercher en eux la force de le changer. Impossible n'est pas un fait établi. C'est une opinion. Impossible n'est pas une fatalité. C'est un défi. Impossible est une chance. Impossible est provisoire. Impossible n'est rien..."


"Dans le désert on vit au rythme du cosmos. On ne triche pas, on obéit. Le puits est ici et non pas là, et le suivant à 650km plus loin, pas un de moins. C’est à prendre ou à laisser, mon jeune ami. Si cela ne vous plait, n’y allez pas, restez chez vous à regarder la télé.

Mais si vous entrez au désert, jouez le jeu. C’est la patience, l’humilité, la soumission au réel. Bénéfiques exercices pour un orgueilleux primate trop tenté de se prendre pour le roi de la création".

Théodore Monod



"Aux sables il y n’y a que 2 écueils: la chaleur si on ne l'aime pas et les pieds qui reviennent dans un drôle d'état... le reste c'est du plaisir! même le sac de 8-9kg, je n ai jamais entendu quelqu’un s'en plaindre..!"
Guy Giaoui, plusieurs participations

 

« L’humilité ne consiste pas à se considérer inférieur mais à être affranchi de l’importance de soi. C’est une façon d’être et non de paraître. »

 

 

 

« Comme l'escargot  transporte sa maison, le coureur du marathon des sables
transporte pour 7 jours toute sa nourriture (Liophylisée), son couchage, son
nécessaire de toilette, de soins et de survie (au minima). Une autre ressemblance : il en bave. »

 

 

« Mais le plus important c’est l’ESPRIT du Marathon des Sables : il y a autant de vainqueurs que de concurrents, autant de victoires à célébrer que de belles histoires à raconter. Croyez-en-vous, le rêve et l’aventure feront le reste. »

 

« Parler du désert, ne serait-ce pas, d’abord, se taire, comme lui, et lui rendre hommage non de nos vains bavardages mais de notre silence ? »
[ Théodore Monod ]

 

"J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…» Antoine de Saint Exupéry.

 

« Ce n’est pas parce que c’est dur qu’on le fait pas, mais c’est parce qu’on le fait pas que ça parait difficile ! » Laurent RAYMOND, Rédacteur Wanarun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



09/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 200 autres membres